L’IRAN: la nouvelle destination à ne pas manquer pour vos vacances

dsc_0222
Place royale – Ispahan

dsc_0058
Téhéran

dsc_0032

Persépolis
Persépolis

dsc_0492

Profitez-en, pour le moment, l’Iran n’est pas à proprement parlé très touristique et la vie n’est pas chère. Idéal pour un voyage d’une semaine, en couple, entre amis ou même en famille. Le voyage que j’ai effectué  est un voyage « sac à dos », nous n’avions réservé que le billet d’avion et la première nuit à l’hôtel. Le principe : dépenser le moins possible dans les transports et l’hôtellerie, vivre une expérience unique et côtoyer les locaux.

Je ne vais pas vous raconter mon voyage à proprement parlé mais je souhaite vous fournir des conseils et bons plans. Je vous précise qu’il s’agit de mon expérience et de mes ressentis. Début octobre 2016, ma mère me propose de partir avec elle en Iran. Ça tombe bien les dates sont définies et c’est pile poil mes dates de congés, congés que j’avais prévu pour rester tranquille à la maison (pour une fois) pour faire tout ce que je n’ai jamais le temps de faire. Vous me comprenez !!!! Et bien c’est encore raté !!!! j’accepte bien entendu, mais avant de partir il me fallait organiser la garde de mes deux bambins. Leur papa souvent absent ne pourra pas tout gérer pendant une semaine … c’est bon j’ai trouvé le plan B tant souhaité par lui … J’annonce au fur et à mesure la destination de mon voyage à mon entourage, amis, famille et collègues de travail. Il y a deux sortes de réaction à ce moment :

– Ceux qui me disent « c’est super, je connais quelqu’un qui en revient et qui m’a dit que c’était super. Prends des infos j’aimerai y aller prochainement. Tu as de la chance !!!! ».

– Ceux qui me disent sérieusement : « mais qu’est ce que tu vas faire là bas ? t’es folle ? Ton mari il dit rien ? t’as pas peur ? ». Bien entendu cette réaction a été la plus courante avant mon départ.

Je vais être honnête, j’ai une appréhension avant de partir. Je me rencarde un peu sur internet, sur le peu de blogs qui en parlent, sur des photos, sur Tripadvisor et je ne constate rien de négatif, mais vraiment rien. Je sais que je vais devoir porter un foulard sur la tête, des vêtements cachant les formes du corps, être discrète, ne pas aller dans les sentiers battus, faire attention. Bref jusque là ça va, d’autant que j’ai déjà voyagé seule en Asie pendant 5 mois. Bien entendu et j’en suis consciente le contexte est différent, peur de l’enlèvement, peur du pays mal connu et peut être pas avantagé par l’actualité. Mais n’ayant que des retours positifs jusqu’à présent, je pense que l’Iran mérite d’être visité. Au fur et à mesure que les jours passent, que je prépare le voyage, je me sens plus sereine.

Avant de commencer, je voudrais dire que j’ai pris le seul guide que j’ai trouvé sur le moment et disponible de suite : le petit futé. Mais à mon avis, il va falloir qu’ils retournent en Iran pour mettre à jour leurs cartes et certaines de leurs informations. Cependant le guide est parfait car il vous évite de payer un guide à Persépolis ou sur d’autres sites. C’est pour ça que je vous ai fais des scan des cartes trouvées sur place et dont je me suis servie (ça se verra!!). Aussi sachez que j’ai adoré ce voyage même si au début j’étais un peu mitigée sur ce que je visitais. Mais au fur et à mesure, j’y ai découvert des choses magnifiques, des gens adorables et une culture surprenante. C’était surtout c’était le première grand voyage mère-fille.

Nous prenons donc un vol Paris – Téhéran avec une escale à Istanbul (Turkish Airlines – 250 euros AR) – Arrivée à 22 h 30. J’ai fais une réservation auprès de SEVEN HOTEL de Téhéran, bien noté sur Tripadvisor. Nous prenons deux nuits en dortoir femmes, petit déjeuner compris (ne nous emballons pas il s’agit de pain, beurre, confiture et thé à volonté). Sachez que pour faire votre visa auprès de l’ambassade ou sur place il vous faut une adresse en Iran.

Avant de partir renseignez vous :

– Votre visa posera t’il un problème si vous décidez de visiter ou que vous avez visité certains pays comme l’Israël ? En effet, à ce jour, il semble que les Etats Unis n’accorde plus l’Esta mais un visa si vous vous rendez en Iran ; Cette information m’a été confirmée par l’ambassade des Etats Unis.

– Pensez à vous inscrire sur ARIANE du site du ministère de l’intérieur. En effet, l’Iran est classé pays à risques. De plus sur leur site, vous avez une carte du pays avec les endroits où il vous est déconseillé d’aller.

Alors vous êtes convaincus ?

Quelques règles à respecter pour les femmes :

  • Le foulard sur la tête partout où vous vous déplacez. Seul un hôtel nous a invité à l’ôter, on nous a expliqué que c’était un lieu privé.
  • Porter des manches longues et des tuniques pour cacher les formes du corps. Il ne s’agit pas de ressembler à un « sac » ni d’aller faire du shopping, donc sachez que vous avez forcément des tuniques ou chemises longues qui arrivent en bas des fesses dans votre garde robe. Vous pouvez mettre un jean même près du corps tant que vous avez votre tunique.
  • Les iraniennes s’habillent avec des couleurs sombres mais rien ne vous empêche de porter de la couleur, c’est d’ailleurs ce que j’ai fais. Le pantalon est bien entendu de rigueur ou la jupe longue, tant que vos jambes sont cachées.
  • Vous pouvez porter des sandales mais sachez que c’est très poussiéreux donc une paire de baskets sera parfait.
  • N’oubliez pas non plus que les iraniens sont tolérants concernant les touristes tant que vous portez ce que je vous indique.

dsc_0060 dsc_0093 dsc_0085 dsc_0430 dsc_0438

  • Si vous allez chez des Iraniens, ce que j’espère pour vous, attendez que l’homme de la maison vous invite à ôter votre foulard.
  • Refuser dans un premier lieu ce qu’un Iranien vous offre et acceptez ensuite.
  • Une femme peut tout à fait parler à un Iranien dans la rue contrairement à ce que l’on m’a dit.
  • Les femmes peuvent conduire
  • Fumer pour les femmes n’est pas bien vu mais vous pouvez acheter des cigarettes (1 euro) et fumer à l’hôtel.

L’hospitalité iranienne :

Les Iraniens sont d’une gentillesse époustouflante. C’est presque déroutant vis à vis de nous qui ne nous comportons pas de la sorte. Demandez votre chemin on vous aidera toujours. Les Iraniens seront même prêts à changer leur destination pour vous emmener où vous voulez pour ne pas que vous vous perdiez. Les iraniens vous offrent des cadeaux, des bonbons, de la nourriture lorsque vous demandez ce que c’est dans la rue.

Un Iranien nous a offert notre ticket de bus car nous ne savions pas où l’acheter alors que le bus arrivait. Il nous a répondu « you are my guest ».

Inutile de parler votre plus bel anglais, la plupart ne parle pas de langue étrangère sauf quelques exceptions ce qui est très appréciable pour échanger sur leur vision des choses et une meilleure communication.

Voyager en Iran :

Vous pouvez voyager seule ou seul. J’ai croisé des voyageurs et voyageuses en solo, certains viennent même de France en vélo.

Le visa sur place :

Possible pour les français. Il se fait à l’aéroport avant de récupérer vos bagages et avant la douane. Vous avez un bureau « visa ». Il vous faut remplir des documents et payer la somme de 75 euros pour le visa et 13 euros pour l’assurance.

L’attente peut être longue même si vous n’êtes que deux à attendre.

Pour info, contrairement à certains pays comme l’Israël, il semble que vous ne puissiez pas avoir votre tampon et visa sur une page volante.

Aussi sachez que si vous avez déjà visité l’Israël, vous ne pourrez à priori pas mettre un cheveux en dehors de l’aéroport de Tehéran.

Vous avez peur pour vos bagages en attendant le visa ? Pas de panique, ils sont pris en charge et mis de côté comme ça l’a été pour nous.

Sur place pour avez plusieurs taxis, je vous invite à vous présenter auprès d’une agence de taxi (jaune pour ma part), vous payez d’avance et les taxis sont surs.

Nous concernant j’avais prévu le taxi par le site TTS de l’aéroport à la guesthouse. TTS semble être un site en relation avec certains hôtels en Iran car vous ne réglez le taxi qu’au moment de payer la note au check-out (aéroport-hôtels centre-ville : 45 mn / 10 $ pp) .

Pour circuler en Iran :

Le train, le bus ou l’avion. Ces transports sont sûrs, bien équipés et confortables. Le prix comprend la place et le repas (dans le bus c’est des légumes, fruits, biscuits et de l’eau). Sur 7 heures, nous avons eu un arrêt pipi. N’hésitez pas à prendre le bus de nuit pour gagner en temps.

On nous a dit que c'était le bon bus pour Ispahan... ça se voit non??
On nous a dit que c’était le bon bus pour Ispahan… ça se voit non ??

TTS : Transport en Iran – avion – bus – taxi – train. Il vous suffit de remplir les champs sur le site mais vous ne pourrez pas régler la prestation à l’avance car le paiement en ligne n’est pas possible.

Le lien le voici: http://irantts.com/

Vous recevez un mail et vous devez confirmer la prestation. Vous pouvez notamment la modifier à tout moment. Se fait uniquement par internet. C’est la même façon de procéder quand vous faites votre réservation d’hôtel via le site hoteliran. Si vous ne répondez pas au mail, l’hôtel vous prévient s’ils ont attribué la chambre à quelqu’un d’autre. Mon conseil, faites appeler l’hôtel où vous vous rendez.

Le budget – La monnaie :

Vous ne pourrez pas trop négocier ni marchander car franchement c’est déjà bien dérisoire. J’adore marchander, je trouve que ça fait partie du jeu mais là les prix sont déjà très très raisonnables. De toute façon ils ne discutent pas. Si vous n’achetez pas, ils vous laissent partir, ils vous courent rarement après. Même dans les bazars, les marchands vous laissent errer et ne sont pas du tout pénibles et lourds en insistant pour acheter. Pour un voyage comme le mien – 1 semaine – dormir en guesthouse – manger pour pas cher – faire les musées ou autres monuments – quelques cadeaux, j’ai dépensé 400 euros et je ne me suis pas restreinte. J’avais prévu plus au cas où.

Vous ne pourrez retirer d’argent à la banque donc prévoyez du cash. Pas besoin de tout changer en rials, ayez des dollars ou des euros. Sachez que partout, même dans les petites boutiques, vous pourrez payer dans ces trois monnaies.

Ne mélangez pas toman et rials – eux parlent en toman (ajouter un 0 pour les rials). Faites attention aux billets qui se ressemblent mais pour moi les iraniens sont honnêtes, ils prenaient les billets, me les montraient et jamais je n’ai eu de mauvais surprise.

Les modes de communication en Iran :

Don’t panic, vous pourrez régulièrement donner des nouvelles à vos proches. Mais pas de facebook. Vous aurez cependant accès à Instagram, Skype et Whatsapp. Ce qui est déjà pas mal. Une pause facebook ça fait du bien aussi. Vous aurez du wifi dans les hôtels en illimité et gratuit (du moins, c’est ce à quoi j’ai eu droit). En revanche, si vous appelez via skype ou whatsapp, vous êtes bons pour demander une nouvelle connection.

Où avons nous dormi ?

Seven Hotel de Teheran : Bonne guesthouse – logements convenables – toilettes propres – petit déjeuner compris dans le prix (pain – beurre – confiture – thé à volonté). Prix : 15 dollars par personne et par nuit. C’est uniquement en dortoir. Dortoirs femmes et hommes séparés. Les jeunes qui tiennent le lieu sont très sympas. Ils vous fournissent une carte de métro et vous indique les lieux à visiter. Ils sont très ouverts, vous pouvez ainsi leur pour ser toutes les questions qui vous trottent dans la tête. Toujours à l’écoute, ils vous aident aussi dans vos démarches concernant votre voyage.

img_9767Pour faire votre réservation : Remplir les champs sur le site – attendre le numéro de réservation – Attendre leur mail – répondre au mail en  confirmant que vous voulez bien cette chambre, Si ce n’est pas fait, il y a un risque pour que vous perdiez la chambre. Le lien internet le voici: http://hostelsiniran.com/

Seven Hotel à Ispahan: Nous avions réservé deux lits en dortoir mais nous avons eu la bonne surprise d’avoir une chambre pour deux avec salle de bains au même prix. Il semble qu’il n’y ait pas de dortoir à proprement parlé mais des chambres que vous pouvez partager avec d’autres voyageurs. L’hôtel est bien situé non loin du centre, et près d’une rue très animée.

dsc_0073

dsc_0076

img_9783

Seven Hotel à Chiraz : Le petit déjeuner est bien complet – très joli cour où sont prévus les repas. Coup de cœur hôtelier de notre voyage. A 6 mn à pied de la Mosquée Bogh-E Shah-E Chergh. De là vous pouvez faire une partie des sites à visiter à pied.

dsc_0386
Dortoir mixte

La nourriture en Iran :

Je vous invite à tester les spécialités comme les pâtisserie donc les gas (nougats iranien) ou le Sohan. Vous y trouverez très facilement des kebabs avec du poulet grillé accompagné d’un riz blanc avec éventuellement des fruits séchés, d’une tomate cuite et d’un oignon. Votre repas vous coûtera environ 3 euros. Mais en soit il n’y a pas grand-chose je trouve. Vous avez des guitounes qui vendent des fruits, des légumes ou autre, vous pouvez prendre ce que vous souhaitez et vous invite à faire un petit pique nique. Les Iraniens aiment manger dehors entre amis ou en famille. C’est très agréable.

Confection du sohan
Confection du sohan
Le poulet grillé
Le poulet grillé

dsc_0246

Le plat traditionnel à base de mouton
Le plat traditionnel à base de mouton
Je vous avais dis que c'était pas cher
Je vous avais dis que c’était pas cher

Que faire à Téhéran :

– Prendre le métro et le bus pour vous déplacer ne serait-ce que pour l’expérience. Je vous invite à prendre une carte de transport valable un mois contenant 7 trajets et qui est rechargeable. Nous avons utilisé les 7 trajets en 2 jours. C’est valable pour le métro, le bus et le tramway. Pour chacun de ces modes de transport vous avez une partie réservée aux femmes (fond du bus ou wagons avec indication « women only ») et une autre pour les hommes. Vous avez des wagons réservés aux familles ou couples dans le métro. Tout est bien indiqué.

img_9785

plan du métro à Teheran
plan du métro à Teheran

img_9769

– Faire la Tour Milad pour voir Téhéran de haut, même si en soi, on peut s’en passer. Pour y aller : Prendre le métro jusqu’à la station MOSALA en sortant prendre le bus qui vous dépose devant la tour. Prix de l’entrée : 26 dollars.

– Le grand bazar

Si vous pouvez vous passer de Téhéran, partez en rapidement pour commencer votre périple.

Que faire à Ispahan :

Plan du centre d'Ispahan
Plan du centre d’Ispahan

Ispahan est une petite ville très agréable pour se balader, elle est reposante. Il y a plusieurs choses à voir et à visiter mais pour être honnête rien ne m’a franchement ébloui. La plupart des monuments sont en travaux et peu mis en valeur.

Je vous conseille la traditionnelle place royale où sont réunis tout autour la mosquée Lotfollah, la grande mosquée Masjed-E-Emam et le palais Ali Qapu. Et bien entendu le bazar.

A faire aussi le pont des 33 arches. Pour cela, prenez un taxi pour vous emmener dans le quartier arménien, visiter la cathédrale Vank et l’église Bethléem et remonter à pied vers la place royale en passant par ledit pont. C’est une très jolie ballade à faire.

Que faire à Chiraz :

Plan du centre de Shiraz
Plan du centre de Shiraz

Vous voulez récupérer ce plan? il est disponible gratuitement au bureau d’information « i » (sur la carte n°4). Il y un monsieur qui parle parfaitement français.

Lors de notre périple, plusieurs personnes nous ont dit de finir par Ispahan car à coté toutes les villes nous sembleraient fades. Nous avons fini par Chiraz et nous ne le regrettons pas, c’est une ville animée et surtout il y de belles choses à visiter.

Sans conteste je vous conseille :

– La mosquée Nasir Al Molk. À voir absolument la journée, l’idéal serait en fin de matinée, Pourquoi ? Parce que la lumière se reflète sur les vitraux et c’est magnifique

dsc_0456

– La mosquée Bogh-E Shah-E Chergh. A faire absolument lorsque le jour est tombé. C’est magnifique, j’en ai pris plein les yeux. La mosquée est toute illuminée. Bon à savoir : les femmes doivent porter la tchador. On vous en fourni un à l’entrée et on vous le met. Vous devez mettre vos affaires personnelles dans une guitoune à l’extérieur. Pas de panique, pour nous tout s’est bien passé, j’ai récupéré passeport et argent. Une personne vous accompagnera pour vous permettre de prendre des photos ou de filmer. Vous ne pourrez pas pénétrer à l’intérieur même de la mosquée sauf si vous êtes de confession musulmane. Vous pourrez rester autant de temps que nécessaire, les guides se relaieront.

dsc_0524

En sortant de la mosquée, si vous avez une petite faim avec des petits moyens, je vous invite à vous rendre dans un « bouiboui » … qui se trouve sur la place en face de la mosquée. Il y des boutiques tout autour de cette place en U. Rentrez dans ce restaurant qui ne paie pas de mine et montez sur la terrasse. Mangez sur les matelas face au toit de la mosquée. C’est super sympa.

dsc_0557 dsc_0561

– La jardin l’Orangeraie et son musée. Le jardin n’a pas beaucoup d’intérêt, idem pour le musée mais des artisans y vendent leur création. C’est très joli et local

– Le Bazar de Chiraz. Nous l’avons beaucoup aimé, perdez vous dans les ruelles et rendez vous dans le bazar Handcraft.

Que ramener d’Iran:

  • Des tampons à tissus dsc_0082 dsc_0183
  • De la vaisselle dont le bleu d’Ispahan et autres objets artisanaux.
  • Des tapis (très bon rapport/qualité prix). Ne pas oubliez de déclarer en douane et de demander une facture au vendeur.dsc_0478
  • Des épices dont du safran et des pistaches
  • Ne vous acharnez pas sur les foulards…. ils sont entre 1 et 3 euros mais « made in China ».

Ce que je mets dans mon sac à dos pour partir et à ne surtout pas oublier :

  • Doliprane
  • Serviette en microfibre – Decathlon
  • Sac de couchage en soie – Decathlon
  • 3 tuniques
  • 2 pantalons
  • 1 foulard (car je savais que j’en achèterai sur place)
  • 1 gilet long
  • Sous vêtements
  • Un tube de lessive lavage à la main
  • Un adaptateur quoique en Iran ce sont les mêmes prises que chez nous.
  • Les câbles pour recharger votre téléphone (ne pas oublier de désactiver la fonction Données cellulaires)
  • Le nécessaire de toilette (un minimum) avec des échantillons de parfums, crème, dentifrice et maquillage (ben oui je reste une femme)
  • Un sac en plus (on ne sait jamais si vous aimez ramener des souvenirs encombrants – ce qui a été notre cas)
  • 1 paire de lunette de soleil
  • Du désinfectant pour les mains

 

Voilà j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie de visiter ce pays.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *