La Thailande une destination idéale pour un voyage avec enfants

BANGKOK

Nous embarquons à 12 h 00 et nous arrivons à Bangkok à 05 h 30 du matin. Oui oui, ça pique les yeux surtout quand on sait qu’il ne faut pas trop qu’on dorme la journée qui va suivre.

Nous connaissons et reconnaissons les lieux. A l’aéroport, direction le sous-sol pour prendre le bus qui nous emmène à Kao San Road.

Sur place avec Jérôme nous reconnaissons tout ou pratiquement. En 10 ans le quartier n’a pas trop bougé en dehors d’un Starbucks face au temple. La rue Khao San, de jour, ne semble n’avoir pas bougé de même pour Rambutri. Mais il est encore tôt, les gens dorment et les boutiques, bars et restaurants habituellement animés sont encore fermés. Sur Soi Rambutri, juste avoir le Seven Eleven, je reconnais l’impasse qui mène à LAMPHU HOUSE, notre hôtel pour la nuit. Théo sourit, il a l’air ravi de toutes ces nouvelles découvertes.

En attendant que notre chambre se libère pour 14 heures, nous nous rendons aux embarcadères pour nous rendre au marché et villages flottants à Talling Chan. Pour cela, nous marchons, marchons beaucoup et là c’est un peu dur pour Théo. Volontairement, nous ne l’habituons pas de suite, pour notre première ballade, au Tuk Tuk sinon après c’est la mort pour nous.

Après moult négociations on opte pour un long boat pour 1800 bht (1h ½) dont 30mn d’arrêt pour déjeuner. Ça paraît très short. Il fait très chaud en cette saison et les éclaboussures d’eau durant le périple sont un vrai régal. Nous faisons notre arrêt déjeuner dans des restaurants de fortune. La nourriture se prépare sur l’eau, sur des barques. C’est parfois très impressionnant. Comment font-ils pour ne pas tanguer ? On y trouve des poissons frais grillés, les padthais, bref autour de nous c’est un véritable orchestre où se mêlent les odeurs de cuisine, l’eau salée et les odeurs de poubelles. Vous y êtes ?

DSC_0139

Nous nous asseyons en tailleur à même le sol et nous commandons. C’est un moment convivial, les Thaïlandais semblent s’y retrouver tous en famille et investissent ainsi les lieux. Nous croisons peu de touristes à cette heure de la journée.

Nous rentrons à l’hôtel pour y faire une sieste de deux heures. Direction le Standing Bouddha. Théo paraît intéressé et prend quelques photos avec sa DS. Il profite notamment de l’amabilité d’une vieille dame, qui lui montre comment prier : on se met à genoux, on joint les deux mains, paume contre paume, on se baisse sur le sol et on effectue des balancements vers l’avant.

Théo prend son premier Tuk Tuk et il se régale d’autant que le nôtre est tout illuminé et va très vite. Nous rentrons à l’hôtel, la nuit tombe et il se fait faim. Arrivés dans la rue de notre hôtel, nous constatons avec joie que l’ambiance n’a pas changé sauf peut être les masseuses installées sur le trottoir sur des transats. Les lumières sont multicolores, les restaurants et les bars grouillent de monde. Théo devient une star locale de part son âge et sa chevelure blonde : toutes les petites serveuses viennent le voir, pour faire des selfies ou jouer avec lui. Théo, aimable (ouff!!!) se prête au jeu.

Le lendemain, au réveil, il pleut sur Bangkok. Qu’importe. Le check out est à 11 h et nous prenons un bus de nuit donc nous avons toute la journée pour faire découvrir la capitale à notre petit nous.

Nous nous rendons au Wat Pho, visite incontournable. L’entrée est gratuite pour les enfants et une bouteille d’eau nous est offerte à chacun d’entre nous. Théo prend des photos des bouddhas qui longent les allées et est ravi de s’y perdre. Le temple est immense.

Nous partons ensuite prendre le ferry pour traverser la rivière visiter le Wat Arun (en face du Wat Pho). C’est une jolie découverte. Pour le moment, tout semble aventure pour lui.

L’heure du déjeuner a presque sonné et pour cela nous nous rendons, à pied (le soleil est revenu) dans le quartier chinois. Nous avons mal évalué la durée de marche et Théo a râlé les 45 dernières minutes. Nous traversons les étals des marchés. Les odeurs sont parfois fortes mais nous résistons. Nous trouvons un endroit sympa pour déjeuner, un restaurant de rue. Il y a du riz et du poulet, parfait. Je me laisse tenter par la soupe de nouilles au tofu. C’est confirmé, je n’aime pas le tofu. Ce lieu est situé dans une rue prolongeant la Soi Yaowarat. Ce sont les déjeuners que je préfère, car nous sommes au contact de la population et ce n’est pas cher. La nourriture est souvent excellente. Sur le chemin nous buvons une bière et Théo se choisit un bracelet où le jeune homme inscrit son prénom. Les petits marchands semblent ravis d’avoir Théo à leur côté pendant qu’ils font son bracelet. Théo est assis sur un tabouret, il attend.

CHANG MAI – Bus de nuit –

Une réussite pour notre fils qui n’a pas bronché, qui a dormi et s’est même réveillé vers minuit pour aller manger sur une aire. Quand vous prenez le bus de nuit, on vous donne un ticket de rationnement, c’est très bien organisé et c’est compris dans le prix. Mais en l’occurrence, la nourriture, cette fois ci n’était vraiment pas bonne.

Nous arrivons à Chiang Mai à 7 heures. La veille nous avions fait une réservation au Lamplhu House. Au vue de la chaleur, cet hôtel a une piscine, autant en profité et le prix est imbattable.

Le lieu est situé dans la veille ville, plutôt bien situé, au calme dans une petite rue, à quelques minutes du centre.

Dans la journée pour établissons notre programme pour le lendemain à savoir ballade avec des éléphants. Nous décidons de ne pas les monter, de préserver leur bien être et nous optons pour une formule avec baignade et bain avec les éléphants.

Le soir nous rendons au Night Bazar, un lieu incontournable pour faire une peu de shopping local et pour bien manger.

Le lendemain matin, à la première heure, le chauffeur vient nous prendre à notre hôtel pour nous emmener au Chiang Mai Elephant Sanctuary situé à environ 1 h 30 de route dont une partie est sinueuse, en pleine jungle. Sur le chemin, nous nous arrêtons prendre d’autres clients à l’heure hôtel et nous embarquons tous à l’arrière de la voiture. Théo est le seul enfant et semble enthousiasme à l’idée de voir les éléphants. Arrivés dans la jungle, nous croisons des villageois, un singe accroché à une branche, des buffles tout en étant basculé d’avant en arrière. Nous arrivons sur place. Distributions de tee shirts, et en avant pour nourrir les éléphants. Ils sont trois entre 7 et 10 ans. On nous explique comment leur donner le demi concombre, on crie « bone » ; Alors l’éléphant lève la trompe et ouvre la gueule. Théo les gave un peu et est très vite à l’aise pour leur donner à manger et les toucher. Ensuite direction le bain de boue et s’ensuit le bain avec les éléphants, on les frotte et ils ont l’air de se régaler. On s’allonge sur eux et nous prenons des photos. Ensuite direction une petite cascade sans les pachydermes où nous profitons d’un peu de calme et de fraîcheur. Il doit faire 35 degrés et être dans l’eau est un vrai régal.

DSC_0376DSC_0466

Nous avons beaucoup apprécié cette matinée. Il est possible de faire la journée entière mais au vue de la chaleur et ne sachant pas si notre fils serait attentif tout ce temps nous avons opté pour cette formule qui était très adaptée. Il est 15 h, il fait 39 °c. Un plongeon dans la piscine de l’hôtel s’impose.

Nous nous lançons à l’issue dans la recherche d’une location de voiture pour le lendemain. Nous nous fions au Lonely Planet et nous rendons à North Wheels. Faire très attention aux assurances !!!!

DSC_0470

DSC_0469

Nous la louons pour la journée pour visiter la boucle de Mae Sa-Samoeng, en montagne. Nous effectuons un premier arrêt à King Cobra (200Bt/ pers – 100Bt pour les enfants). Nous rencontrons et découvrons des grosses bêtes telles que des pythons, des iguanes s’ensuit un show. C’est sympa, on peut toucher les animaux et même leur faire des câlins. Quoi qu’il en soit notre famille n’a pas été très courageuse.

DSC_0478 DSC_0487

Sur la route nous décidons de nous arrêter manger au bord de la rivière. Le cadre est agréable et nous pouvons nous baigner.

Nous continuons vers Mon Cham Restaurant, restaurant situé en hauteur, à 1200 m et ayant une vue imprenable. Le cadre est chic et magnifique. Nous y prenons une pâtisserie qui a bonne réputation. A faire !!

DSC_0543

DSC_0546

Nous reprenons la route pour rentrer sur Chang Mai en empruntant la route 1269. La route est excellente, vallonnée et les paysages magnifiques.

Pour le dîner, je souhaite tester le « Coconut Shell ». C’est dit « la meilleure cuisine thai de Chang Mai ». Et ben… c’est pas bon et le personnel pas très sympa. A ne pas faire !!!!

La plage

DSC_0679 Nous prenons ensuite l’avion pour Pukhet. – 2 heures d’avion. Arrivés à l’aéroport, don ‘t panic, tout est prévu pour que vous preniez votre bateau pour Kho Phi Phi et autres îles. Arrivés à Kho Phi Phi (souvenirs souvenirs) en bateau, nous payons 20 bht/personne pour y entrer. Sur place, il faut chercher un logement et ca regorge d’hôtels et guesthouses. Mais c’est souvent plein. Nous nous arrêtons à Rock Gueshouse (600bt la nuit – 1 grand lit – sdb à partager). Et bien… on a fait une nuit pas plus. A ne pas faire !!!

Le lendemain nous nous rendons à la guesthouse en face « Flower Guest house » (800 bht par nuit- 1 petit lit + 1 grand lit + salle de bain). L’extérieur est douteux de même pour la chambre et le personnel est sympa. Mais ça ne donne pas sur la rue. C’est au calme mais le soir pas une lampe ne vous aide à trouver votre chemin.

Kho Phi Phi n’a pas changé. C’est très festif. La clientèle reste jeune, souvent ils sont déjà ivres, il y a des bar tous les 50 cm, de même pour les tatoueurs et les restaurants. La musique est forte toute la nuit, en bref on a plus 25 ans et ce n’est pas adapté pour un voyage familial. Nous avons décidé de quitter l’île qui, au fond, est très très sale, pour Kho lanta. Dans le bateau ne menant à ce nouvel endroit, des rabatteurs vous vantent leurs hôtels avec des prix très attractifs. Allez, on prend. Nous logeons au « Riviera Resort » (700 bht la nuit – 1 petit lit + 1 grand lit + une salle de bain). L’hôtel comprend une piscine, un restaurant, un bar et un espace massage. Et il est sur la plage. Le soir, un spectacle de lanceurs de feu. Le long de la plage, je vous conseille une petite ballade où vous pouvez vous arrêter pour un petit restaurant de poissons frais ou un bar. Le lieu est très tranquille et adapté pour les familles.

Le lendemain, nous louons un scooter. Ben oui, en Thaïlande on peut se mettre à 3 sur un scooter. Inutile de dire que notre fils est ravi. Nous décidons de parcourir l’île et les routes sont agréables et assez larges. La jungle est luxuriante et la plage à une centaine de mètres. Nous faisons le tour de l’île tranquille en une journée. A faire !!!

De retour sur Bangkok, le soir nous changeons de quartier pour nous restaurer et nous trouvons un petit restaurant non loin de Kao San Road, rue Dinso. Il n’y a que des Thaïlandais et il y a la queue, ça ne peut être que bon. Ne pas hésiter à se balader dans les rues et s’y perdre.

Le lendemain, nous profitons de notre dernier jour pour les derniers achats pour nous rendre au MBK CENTER. C’est un centre commercial où on trouve de tout (objets, décorations, vêtements, électronique, hi tech, chaussures…).

Dernier petit déjeuner à Bangkok rue Rambutri
Dernier petit déjeuner à Bangkok rue Rambutri

Notre bible pour le voyage : Le Lonely Planet

Bon voyage

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
    • 2
      Maman in Paris

      bonjour Detreylicious,
      Oui je ne vais pas te mentir, c’est très touristique partout en Thaïlande. Mais il y a cependant des zones moins touristiques que d’autres comme le nord qui reste un peu plus culturel et le sud plus festif. Cependant c’est une super destination. Si tu souhaites moins de tourisme, je te suggère l’Inde ou le Cambodge par exemple où j’ai effectué plusieurs séjours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *